•  

    C’est kiki cause comme ça?! 

     

    Encore une fois, il est pas trop violent…

     

    1-      « En 2012, ceux qui seront candidats (à l’élection présidentielle) ne pourront promettre que du sang, de la sueur et des larmes. On ne pourra pas faire de bonneteau en racontant des conneries comme en 2007.»

     

    2-      « L’équité est une stupidité. On n’a jamais eu autant besoin d’une politique visant à protéger les riches. Il faut permettre aux riches d’être riche et d’être plus riche encore, car c’est ainsi qu’il y aura moins de pauvres. Les inégalités, ça n’est pas le problème. Le problème, c’est la liberté.»

     

    3-      « Vu de Chine, le port du Havre ne travaille pas.»

     

    4-      « Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple (…) permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leur parents ont conquis. »

     

    5-      «  Il y a un problème d’information. France 3, c’est un matraquage contre l’action gouvernementale et Sarkozy. On se croit à Cuba ou en Corée. »

     

    6-      « Longtemps, la république laïque a sous estimé l'importance de l'aspiration spirituelle, elle s'est montré plus méfiante que bienveillante vis-à-vis des cultes... Mais l'instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur... »

     

    7-      « Les gens ne veulent pas qu’on utilise les tasers, ils ne veulent pas qu’on utilise des flashball, ils ne veulent pas qu’on utilise les gaz… Le gaz, c’est désagréable, mais ce n’est ni le taser, ni le flashball. Attendez, on n’est pas des majorettes ! »

     

     

    A-    Yves de Kerdel, chroniqueur du figaro.

    B-    Nicolas Sarkozy.

    C-    Philippe Capon, secrétaire général du syndicat UNSA Police.

    D-    Daniel Fidelin, député UMP de Seine Maritime..

    E-    François Fillon, 1er sinistre.

    F-     Jacques Alain Benisti, député UMP du Val de Marne.

    G-    Thomas Jefferson, 1802.

     

    Solution du jeu n°4:

    1-E ; 2-B ; 3-F ; 4-A ; 5-C ; 6-D ; 7-G


    1 commentaire
  • Mais qui cela peut il bien être?


    Encore une fois, il n’est pas violent à résoudre…

    1- « Le vote ne change rien. Nous avons un mandat pour gouverner 5 ans.»

    2 - « Obama est la plus grande catastrophe qu’Israël ait jamais connue. »

    3 - « Le peuple de Dieu ne se laisse pas impressionner par les commérages.»

    4 - « Cet été, sur une aire d’autoroute, je rencontre 5 personnes noires. Comme elles ont l’air de me reconnaître, je vais vers elles pour les saluer et je leur demande : « Vous êtes d’où ? – De Caen. – Oui, d’accord, mais vous êtes d’où ? – Ben… De Caen… » Heureusement, j’ai compris à temps et je n’ai pas insisté. C’est là que j’ai compris toute la profondeur de ma mission. »

    5 - « Soit on va jusqu’au bout, soit on a un million de voix qui partent au FN. »

    6 - « 1- Sans faire cette préparation (dramatisante), on ne passera pas.

    2- Discuter sans relâche avec les partenaires sociaux.

    3- Cogner sur l’irresponsabilité du PS.

    4- Il faut les aider (CGT et CFDT) à ne pas se faire déborder par SUD.

    5- Il faudra faire de chaque parlementaire un défenseur de la réforme. C’est leur détermination qui fera leur investiture.

    6- Nous agissons dans la radicalité, mais aussi avec douceur. Il ne faut pas cabrer les opposants. »

    7 - « L’art ne vient pas se coucher dans les lits qu’on a faits pour lui. Ce qu’il aime, c’est l’incognito. Il s’enfuit dès que l’on prononce son nom. Il n’est jamais aussi bon que quand il oublie comment il s’appelle.»


    A - Brice Hortefeux en décembre 2007.
    B - Benjamin Netanyahou,, 1er ministre israélien.
    C - Bernard Debré, député UMP, à propos de la loi anti-burqa.
    D - Sarkozy, le 3 mai 2010, abordant les points cruciaux pour réussir à faire passer la réforme des retraites.
    E - Silvio Berlusconi, à propos des élections régionales italiennes.
    F - Cardinal Angelo Sodano, ancien secrétaire du Vatican, à propos des prêtres pédophiles.
    G - Jean Dubuffet.



    Solution du jeu no 3: 

    1-F ; 2-G ; 3-A ; 4-B ; 5-E ; 6-C ; 7-D.

     


    votre commentaire
  •  

    Mais qui que c’est?!


    L'est pas bien difficile...
     

    1-      « Si vous n’êtes pas content, soyez conscient qu’en Iran, on tire sur les gens.»

     

    2-      « Nous savons seulement que l’imagination, comme certains animaux sauvages, ne se reproduit pas en captivité. Tout écrivain ou journaliste qui refuse de le reconnaître (…) réclame en fait sa propre élimination. »

     

    3-      « Si le climat était une banque, vous l’auriez déjà sauvé.»

     

    4-      « Je peux acheter la moitié de la classe ouvrière pour lui ordonner de massacrer l’autre moitié. »

     

    5-      «  Votre missive m’en touche une, l’autre ne bouge pas. »

     

    6-      « Les tops performances dans le sport de haut niveau (…) peuvent difficilement se concevoir sans dopage. »

     

    7-      « On ne gouverne pas un grand pays comme la France au rythme des élections locales. »

     

     

    A-    Hugo Chavez, président du Venezuela.

    B-    Andrew Carmegie, milliardaire américain du début du XXème siècle.

    C-    Bernard Kohl, 3ème du Tour de France 2008.

    D-    François Fillon, juste après les régionales.

    E-    Jacques Chirac.

    F-     Jean François Herdhuin, directeur départemental de la sécurité publique de la Seine Saint Denis.

         G-     Georges Orwell.    


    ( Réponse du N°2: 1-D ; 2-G ; 3-B ; 4-A ; 5-F ; 6-C ; 7-E)



    votre commentaire

  • Ki Ka Osé?

    1-      « Quiconque sacrifie sa liberté pour plus de sécurité, ne mérite ni l'une, ni l'autre, et n'aura aucune des deux.»

    2-      « Beaucoup de ceux qui vivent dans ces quartiers délabrés voteront pour Alduy. C'est un phénomène courant dans le Tiers-monde. Ils votent pour leurs maîtres. Les esclaves votent toujours pour l'esclavage. »

     3-      « Si c'est dur d'être aveugle? Ca pourrait être pire, je pourrais être noir.»

     4-      « La vérité est si obscurcie en ces temps où le mensonge est établi, qu'à moins d'aimer la vérité, on ne saurait la connaître. »

     5-      «  Les exilés afghans feraient mieux d'aller faire la guerre chez eux. »

     6-      « Je crois que je n'étais pas préparé à la guerre. »

     7-      « Vos dents doivent rayer le parquet. L'indulgence est comme la pitié: elle vous déshonore. (…) Ne soyez pas indulgents avec vos employés. Je préfère les assassins aux escrocs: Les escrocs, les gens les trouvent sympas. Les assassins, non, c'est sûr; Mais pourtant, ils ont un grand mérite; C'est de ne pas être hypocrites. »

     

    A-    Blaise Pascal.

    B-    Stevie Wonder.

    C-    Georges W. Bush en décembre 2008.

    D-    Benjamin Franklyn.

    E-     André Daguin, ex-patron des métiers et des industries de l'hôtellerie, à l'Université du MEDEF en 2004.

    F-     Frederic Lefebvre, Porte Parole UMP, en décembre 2009.

    G-     Georges Frêche, Président de la région Languedoc Roussillon, le 16/05/09.

     

    (Réponse du N°1: 1-C; 2-F; 3-A; 4-B; 5-G; 6-E; 7-D)

     


    votre commentaire

  • KI KA DIT LES SALOPERIES?

    C’est le premier, il est facile… mais il y a quand même un piège !

     

    1-      « Ce serait plus simple si on pouvait tuer 1 personne par jour ! »

     2-      «  Je suis fier d’être un patron qui délocalise (…), c’est l’évolution. »

     3-      « Une sanction pénale à 12 ans me parait être du bon sens.»

     4-      « Casse- toi, pov’con ! »

     5-      «  Jusqu’à présent, nous n’avons pas commis d’erreur. »

     6-      « Il faut rendre sa place au travail après des années d’une propagande fallacieuse en faveur du loisir »

     7-      « Les « gestes commerciaux » - on préférait ce mot-là à celui de corruption- (…) faisaient partie du métier. (…) En interne, nous avions baptisé ces prêts personnels les POTT, «  Prends l’Oseille et Tire Toi ». Tout un programme. »

     

     A-    Rachida Dati, celle des magazines.

    B-    Tout le monde en manifestation.

    C-    Un flic mécontent.

    D-    Cresus, ex-banquier et auteur de « Confessions d’un banquier pourri. ».

    E-     Ernest Antoine Seillière, ex-président du MEDEF.

    F-     Guillaume Sarkozy, frère aîné de Nico 1er.

    G-     Nico 1er, lors d’un discours le 24/03/09.

     

    Le premier à répondre correctement gagne une soirée rhum avec Geg ! Humm..


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique