• Le souffle chaud

     

    La douce chaleur du souffle du skin derrière ta nuque...

     

    On savait les flics (et ce qui s'en rapproche) capables des pires maquillages de crimes (le terme « bavure » ne me paraît d'ailleurs plus vraiment d'actualité...mais me l'a-t'il paru un jour, en fait?), de l'organisation de sections en civil envoyées pour casser des vitrines durant des manifs, histoire de légitimer le matraquage en règle (du coup) de prolos, d'étudiants, de sans-papiers (« Lui, tu le gardes pour après! Ces gens-là, non seulement ils ont pas de droit mais en plus, ça fait du chiffre! »), les CRS assez inventifs pour cacher des lames de cutter dans les semelles de rangers, pour être sûrs de ne pas rater leur coup (Quel professionnalisme, quand même!), et puis, bien sûr, les insultes, les mandales gratuites, la chasse aux chiffres faciles et réutilisables à outrance*, etc,la routine, quoi...Mais là, c'est une première en France! A ma connaissance, du moins: Balancer des infos obtenues lors de dépositions à un groupuscule nazi... Là, je dis: chapeau bas, les gars! Bon, plusieurs médias en ont déjà parlé (pas beaucoup, mais plusieurs quand même), mais ça va pas m'empêcher d'en rajouter une couche...plutôt acide...

    Chronologie des faits: A Lille, le 23 mai 2009, une manif « contre la répression d'état » se finit par des insultes devant la Vlaams Huis -un repaire de nazillons. Refrain: Les forces de l'ordre interviennent. Score final: 26 interpellations du côté des manifestants. S'en suivent -tellement- logiquement gardes à vue, photos, prises d'empreintes, dépositions... Et là, le 9 juin, apparaît sur You Tube une vidéo nazie qui mentionne les prénoms, initiales des noms et adresses (parfois même celle des parents) des personnes mises en GAV quelques 15 jours plus tôt. La vidéo sera retirée le 14. Entre temps, diverses intimidations et menaces de skins venus directement aux adresses des antifachos (C'est sûr que c'est plus simple!) viennent égayer cette situation cocasse, avec l'exemple de cette jeune fille (Ça aussi, c'est plus simple!) qui s'est faite taillader le visage à coup d'opinel... La relation entre flicaille et nazis n'étant pas bien longue à déduire, le Konnard Konfirmé Claude Hermont, responsable de l'asso de konnards en herbe, nie tout en bloc (identitaire) et se défend en affirmant que la liste des gauchos est arrivé anonymement dans leur boite aux lettres, répliquant, au passage: « Les français aiment dénoncer, c'est comme ça depuis 1939! ». Il m'a l'air fin, ce garçon!

    Et puis, fin aout, voilà que CQFD, Siné Hebdo, Le Canard Enchainé, Liberté Hebdo** (et quelques autres) reçoivent un mail anonyme contenant un imprimé, qui leur apprend que le Konnard Konfirmé a ses entrées à la police nationale et municipale, puisque plusieurs de ses adhérents sont de la maison! (C'est tellement simple!), et même qu'ils sont félicités par les autorités locales pour leurs « actes de bienfaisance »! Faut dire qu'ils ont l'air de s'investir, les K.....

    Bref, je sais pas pour vous mais moi, je sens comme une ambiance lourde et répressive... Et vous avez remarqué? Tout s'est passé dans un enchainement si simple et logique, avec juste quelques relations extra-professionnelles...que j'en viens à me demander si c'est pas l'époque qui favoriserait ça? Enfin... Toujours est il que voila la double peine pour gauchos insoumis inventée et mise en place! Et hop! Ça, c'est fait!

     

    * voir « Sans casque, ni bouclier », entre autres.

    ** lisez les si vous voulez en savoir plus!

     

                                                                                                                        DK


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :