• Le rectum du rectorat


    Pour réaliser des économies dans le budget de l'Education nationale: commençons par dégraisser les hauts fonctionnaires!!!

    Florence Legros, recteur de l'académie de Dijon déclarait récemment lors d'une réunion, que la fusion BEP/BAC PRO en 3 ans au lieu de quatre années constituait « une année de gagnée ».

    Une année de gagnée pour qui?
    Pour les élèves, qui ont déjà un niveau bien en deçà de la culture scolaire attendue?, Pour cette génération d'élèves SMS qui coupe la langue à Molière...! et qui auront sans nul doute les plus grandes difficultés à s'intégrer dans un modèle social imposé...?

    Une année de gagnée pour qui?
    Pour les professeurs  qui  seront soulagés d'une année à devoir supporter les mêmes philistins? Il est vrai que se taper les mêmes cas soc' pendant 4 ans, c'est usant...! mais bon, on a signé en toute connaissance de cause. Cela se traduira-t-il par moins de travail et donc moins de stress? Pfoufff!!!! Ou peut-on augurer au contraire que cela correspondra  à une surcharge de travail? « Faire plus avec moins » (le vrai nexus politique de Sarkozy !!!). Couvrir les programmes surchargés en 3 ans au lieu de 4, alors qu'il est difficile de tenir son programme sur une année, et même si celui-ci a été revue à la baisse, cela ne résout pas le problème de ce puits vide de savoir à combler pour l'élève.

    Une année de gagnée pour qui?
    Pour l'Etat? Venons en au fait, car c'est bien là que le bât blesse. Depuis trois ans, les effectifs du corps enseignant se réduisent de l'ordre de 12 000 postes en moyenne, telle une peau de chagrin, sous prétexte d'une baisse démographique des dernières générations. Mais entre procéder à des réajustements structurels et déstructurer l'organisation, les intentions sont claires....

    Bilan de l'opération: sachant qu'un élève  en section pro coûte en moyenne 10 500€ par an pour un effectif de 750 000, ça nous fait une belle économie...

    Si vous voulez faire des économies, commencez par dégrossir les hauts fonctionnaires qui coutent extrêmement chers à l'institution, tout justes bons à picorer dans les assiettes....  (quand un audit est demandé à l'inspection, il faut attendre des mois pour avoir une réponse............. négative, mais dès lors qu'il s'agit d'une petite réception solennelle avec les p'tits fours, vous êtes tous de la partie). Les trois quarts des hauts fonctionnaires du ministère sont des parasites qui court-circuitent le système, payés à faire de la figuration! Supprimez également les primes allouées aux chefs d'établissements de l'ordre de 10 000 € par an qui récompensent l'inactivité.

    Avouez votre finalité, qui est de faire de cette école républicaine, une fabrique à CONS, une bergerie de moutons dans laquelle nul esprit critique n'a sa place, un tremplin qui se jette dans un ravin...Notre ancien expert des mathématiques et accessoirement ancien ministre de l'EN, Xavier Darcos estimait que "Le système actuel n’est plus adapté aux besoins de l’école". C'est bel et bien vous, bande de technocrates, qui n'êtes plus adaptés au système, réformant celui-ci sans connaître la réalité.
    Vive l'école républicaine!!!


                                                                     Le Père Déchaîne


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :